POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

sonnet caudé.


Espoir pour mon fils....forme le sonnet Caudé.

Espoir pour mon fils..jpg

 

 

Espoir pour mon fils.

 

 

 

J’ai le cœur plein d’espoir  d’un regard qui me berce

 

Mon fils à ce jour suit le chemin du bonheur

 

Rien ne le décourage il est un fort meneur

 

À dix-sept ans il sait la force  qu’il exerce.

 

 

 

Il écoute son père attentif il converse

 

Et d’un mental d’acier ne ressent plus la peur

 

Mais moi j’ai du souci j’ai crainte d’une erreur

 

Un grain bien pessimiste et lui tout à l’inverse.

 

 

 

Quand bien même il me vient qu’il égrène une loi

 

C’est avec la raison qu’on ressent bien sa foi

 

Car au bord du chemin nul ne voit la détresse

 

 

 

Quand chacun au matin ne se voile en paresse

 

L’avenir incertain fait craindre tous les soirs

 

Et l’aurore se pare en bien d’autre sagesse.

 

 

 

Puis vient la solitude en ma gorge

 

Mon enfant quittera son nid d’intimité

 

En faisant le trajet vers cette humanité.

 

 

 

Au réveil matinal  qui se forge

 

Un espoir dont mon fils attend la vérité,

 

Il ne me reste plus qu’y voir l’éternité…

 

 

 

Maria-Dolores

 


25/06/2015
4 Poster un commentaire

Douceur de mère ...forme le sonnet caudé...

 

douceur de mère.jpg

 

Douceur de mère…

 

C’est au cours d’un discours qui m’attache en douceur

Je l’écoute pensive elle  fait la  promesse

À ce bout de chemin qui porte la sagesse

Suis-je sûre en ce jour où j’offrirai mon cœur ?

 

Ce bienfait qui me tient  sous l’éclat de mon pleur

C’est la joie en mon âme et la ceint  ma caresse

La frôle son sourire et ce dès  qu’il se dresse

Un moment d’accalmie au sein de mon labeur.

 

L’astre brille plus fort au jour de sa romance

Je suis là confiante et j’aurai sa clémence

Cupidon de sa flèche a su bien les unir

 

Ce visage d’enfant dictera bien nos actes

Il n’est pas encor né que déjà que de pactes

Qu’il nous faudra poser d’un rien nous y munir.

 

S’éternise une vie,

Cet espoir de  parents qui verront  ce bonheur

Le souhait avenir où s’envole  une odeur,

 

Ils n’ont que cette envie

Comme un parfum de miel éveillant ce désir

À moi ne reste plus  que le ciel à saisir…

 

Maria-Dolores


21/06/2015
6 Poster un commentaire