POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

La shaltinienne


Effleure...Forme la Shaltinienne double en miroir...

Effleure.jpg

image de Damien Barbonni 

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

Effleure

 

Elle fleure l’odeur d’un délicat jasmin

Et jette à son propos le regard de son âme,

Tant que vivra l’abîme au-delà d’une flamme,

Ô fragrance éternelle éclaire son chemin !

 

Dans la clarté du ciel maintenant illumine

Une étoile filante, elle tient d’une main

Le pouvoir du Dieu Ra qui d’un seul rai fulmine.

 

Elle écoute parfois le chagrin d’un secret,

Et comment revêtir son cœur d’aucun regret ?

 

Sur ses pleurs d’océan court l’instinct qui l’anime.

 

Le  flot d’une écume est ce plaisir anonyme,

 

Échange l’évidence en secours si discret

De sa voix saisissante et de son triste trait.

 

La mouvance confond au silence unanime

Quand le vent fort d’Éole écourte un lendemain

La détresse d’un corps  fuit l’horrible famine.

 

Tout autour de ce monde une rose carmin,

Enchante de son rêve et l’écrit d’un calame

Sur une page blanche évidence oriflamme,

Où rougeoie une fée, étonne un cœur humain !

 

Maria-Dolores


23/12/2015
4 Poster un commentaire

Voir Noël !... forme la Shaltinienne...

Voir Noël.jpg

 

 

Voir Noël !

 

Qui contemple  ici-bas ?  Voit noël fièrement !

Car il chemine en paix déposant son sourire

Sur le cœur des enfants le découvre charmant,

Dans le ciel sous la nue écoute son empire.

 

Quand le soir mènera le souffle d’un mystère,

Il déploie à son tour le parfum d’un moment

Qui rend son insomnie au sommet planétaire,

 

On entendra toujours son refrain qui susurre

La promesse d’un chant, d’une larme rassure,

 

C’est l’hiver dans la nuit qu’en ce jour on l’espère…

 

Maria-Dolores


15/12/2015
5 Poster un commentaire

Le plaisir de la nuit ....Forme la Shaltinienne...

Le plaisir de la nuit..jpg

Image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

Le plaisir de la nuit…

 

Le plaisir d’une nuit éparpille en chemin

Ces quelques souvenirs au jardin du silence

Qui restent dans son cœur sans plus de résistance,

Elle oublie un instant  ces couleurs du jasmin

 

Dont la muse l’inspire au début de l’aurore,

C’est souvent  qu’elle écrit  lentement de sa main

Une  rime chagrine au jour qu’elle veut clore.

 

Son destin de poète elle n’y croyait plus ;

Fallait-il réfléchir sur ses pleurs révolus ?

 

Quand le présent sourit de sa flamme indolore.

 

Maria-Dolores


11/12/2015
6 Poster un commentaire

Espoir ....Forme double la Shaltinienne...

 

espoir.jpg

 

image de Damien Barboni

sur Facebook

 

Ici

 

 

 

Espoir !

 

J’entrevois dans tes yeux cette larme

Perlant sur ta joue insinuant

La faute au silence exténuant

Dont la rancœur en soi me désarme

 

Fait-il plus froid dans ton souvenir ?

Où l’inquiétude emploie une arme

Contre elle, nul ne peut se munir.

 

Quand revient dans l’effroi telle peine

Ce souffle fuit à cette déveine

 

Tenant bien plus s’il faut nous unir !

 

Est-il plus grand que tout ce vacarme !

L’éclair de feu noyant si profond

Ton sourire en mon cœur se morfond

Où mon for s’invite à ton seul charme

 

Ce flambeau qu’il faut entretenir

Introduit l’angoisse d’une alarme

Rien n’empêche en fait de s’y tenir.

 

Prenons-nous les mains quand vient l’aubaine

Formons à nous deux seuls, cette chaine…

 

Sans pleur bâtissons un avenir !

 

Maria-Dolores


07/12/2015
6 Poster un commentaire

Nouvelles (forme la shaltinienne)

Nouvelles.jpg

 

 

Nouvelles

 

Or je rêve parfois des mots informes

Quand tout me fuit sur un air désolant,

N’ai-je le ton dans ce vent consolant ?

D’un petit tour à veiller dans ces ormes.

 

A le taire nul ne dit ce qu’il sait !

Rien n’y fait dans ce songe où  je voyage,

Je raconte ma plainte en cet essai.

 

Amère je m’endors comme un clown triste

J’expose et rien ne me  sert de linguiste

 

Puisqu’il  rame sans  plus de bafouillage.

 

Maria-Dolores

 


08/04/2014
6 Poster un commentaire