POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Le Quintillon nouvelle forme de Michel Doucet


Aurore Eternelle...forme le quintillon nouvelle forme de Michel Doucet.

Aurore Eternelle.jpg

 

 

 

Aurore éternelle.

 

Ne l’ai-je vu Poindre l’aurore en ce matin !

Et ce pâle soleil qui l’enivre en cette ombre

Qui dépeint  cet automne à l’hiver froid et sombre,

Dans le soir je me perds sous les draps de satin.

 

Notre douce maison  a ce froid qui pénètre

Dès lors que chacun passe en sa porte d’un pas

Négligeant  nous couvrir de plus  grosses parkas

Car le givre a glacé la ruelle, un bon mètre

Ne l’ai-je vu ?

 

Je ne sors de mon trou que pour voir mes enfants,

Et la plume a tracé quelques vers sur la page

Je suis seule parfois le ciel est à l’orage,

À l’heure matinale en mon dos je ressens

Poindre l’aurore…

 

Je sais faire plaisir dès lors que je lui pose

Un souris du regard qu’il effleure un baiser,

Et chacun de partir et qu’il sait apaiser,

Je n’attends rien de plus que le cœur d’une rose

En ce matin…

 

Maria-Dolores


04/11/2014
0 Poster un commentaire