POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Sonnet à Clausules


L'aube écoute le vent ....Forme le sonnet à Clausules.

L'aube écoute le vent..jpg

Image de Damien Barboni

sur 

Facebook

 

 

 

 

 

L'aube écoute le vent

 

L'aube écoute le vent dans les feuilles d'automne

Quand Éole rougeoie au parfum de l'été

Une muse s'éveille au plaisir reflété

Et le chant d'une fée ondule monotone ;

 

Elle pense à ce jour où la saison détonne

Lentement elle oublie un songe répété

Et souvent dans le ciel le zéphyr entêté

Suit la bise cachant son sacré Sonotone,

L'aube écoute le vent...

 

Le mistral lui murmure un bouquet étoilé

Au-dessus d'une lune en son charme égalé

Et laissant apparaître une icône ravie

 

Quand s'endort l'océan d'un esprit trop amer

Qui confond dans la nuit la chaleur d'une mer,

Puis troublant la chimère au souffle d'une vie.

L'aube écoute le vent...

 

Maria-Dolores


01/09/2017
8 Poster un commentaire

Quand retentit ta voix...Forme le sonnet à clausules

Quand retentit ta voix....jpg

Image de Damien Barboni

Sur 

Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand retentit ta voix

 

Quand retentit ta voix d'un écho le matin

Quand se lève le jour sous le soleil immense

Je ne vois que tes yeux réveillant la romance

Et l'envol d'un oiseau sous un ciel de satin.

 

C'est l'instant indécis qui courbe le destin

Chaque nuit de bonheur offre l'accoutumance

Quand s'éveillent nos corps un soir de performance

Où la vague reprend le plaisir d'un festin

Quand retentit ta voix ;

 

Je n'entends que tes mots sous la voûte céleste

Inondant dans mon cœur une larme modeste

Que verse dans la mer l'écume de chaleur,

 

Tu couvres d'un silence un baiser qui me charme

Et faiblis, las, le soir dont l'humeur te désarme

Je connais tes soupirs donnant de la valeur

Quand retentit ta voix...

 

Maria-Dolores


24/08/2017
6 Poster un commentaire

J'ai pour toi, ce sourire...Forme le Sonnet à Clausule.

J'ai pour toi ce sourire..jpg

Image sur la toile

Merci Google.

 

 

 

 

 

 

 

J'ai pour toi, ce sourire...

 

J'ai pour toi, ce sourire en pensant au destin

Que ne fut notre route aujourd'hui cette chance,

Sans tracas ou si peu quand naguère s'élance

La chaleur de tes bras sur mon cœur fort latin,

 

 

J'ai cueilli ton parfum la fleur de mon enfance,

Qui chuchote la nuit dans un lit diablotin

Quand s'échange une pause, un abîme s'éteint ;

Le murmure adoucit nos émois du silence,

J'ai pour toi, ce sourire.

 

Tu voyages sans cesse es-tu ce grand seigneur ?

Car à l'aube s'endort le charme d'un gagneur

J'étale avec plaisir le décor en partage

 

Je te vois me séduire en tout bien tout honneur,

Et nos rires charriant le sud pour avantage,

Tous les deux, nous savons qu'ensemble est le bonheur ;

J'ai pour toi, ce sourire...

 

Maria-Dolores


22/08/2017
8 Poster un commentaire

Pour tous les poètes...Forme le sonnet à Clausules

Pour tous les poètes....jpg

Les photos manipulations

Fantastiques

d'Elena-Dudina.

sur google.

 

 

 

 

 

 

Pour tous les poètes

 

Quand apparaît la nuit un éclat de lumière

Voit la lune séduire un tendre soir d'été,

J'aimerais sous l'éther d'une voix coutumière

Réveiller le poète en l'espoir apprêté ;

 

C'est au creux du silence en l'âme cavalière

Que dépose un rêveur sous son vers entêté,

Le charme d'Érato suit la rime première

Afin de réciter sur vélin louveté,

Quand apparaît la nuit ;

 

Car, l'artiste a pour l'heure un empire sur l'aube

Que lui donne le temps du plaisir qui l'englobe

De parler d'aventure aux auditeurs conquis ;

 

C'est un rêve éveillé que la brune dérobe

Quand une poésie émane d'un cœur probe,

Jamais je n'oublierai ce doux récit exquis

Quand apparaît la nuit...

 

Maria-Dolores


14/08/2017
6 Poster un commentaire

Deux chats dorment en paix...Forme le Sonnet à Clausules.

Deux chats dorment en paix..jpg

Image personnelle

Diégo et Calinou 

 

Été 2017

 

 

 

 

 

 

 

Deux chats dorment en paix

 

Deux chats dorment en paix au bord de la terrasse

Dos à dos, leurs minois font chavirer mon cœur

Comme ils frôlent le bord du vertige leur grâce

Enveloppe chacun d'un sourire arnaqueur ;

 

Ils s'éveillent dans l'heure à révéler leur trace,

Chacun de son côté part d'un pas bien moqueur

En allure parfaite à leur débord vorace

Ils achèvent leur rite en repas de vainqueur ;

Deux chats dorment en paix.

 

Quand ils viennent parfois mendier la caresse ;

Ils se pâment surtout en docile paresse

Si charmeurs, de leur tête ils nous frôlent la main,

 

« Diégo » puis « Câlinou » donnent tant de tendresse,

Qu'ils parfument nos jours de rire et d'une ivresse

De leur voix rien ne vaut leur doux chant bien humain ;

Deux chats dorment en paix...

 

Maria-Dolores


08/08/2017
6 Poster un commentaire