POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Forme la balladette.


Les monts pour florilège...Forme la grande baladette

Les monts pour florilège ...grande baladette..jpg

 

Image personnelle.

 

 

 

Les monts pour florilège…

 

Que la montagne est belle en son manteau de neige

Or décembre en ce jour attend paisiblement,

Pour louer dans nos cœurs quelques notes d’arpège

À chacun son bonheur quand vient ce sentiment

De partage et de doute en la saison de glace

Car chacun de penser qu’un souvenir se place

Dans le cours de la vie où l’éclat du soleil

Dévoilant chaque jour ces pétales de rose

Quand le jardin s’enivre au souffle d’une osmose

Dont l’aurore se pare en délice d’éveil.

 

Je ne fais qu’observer tout ce beau paysage

Quand vient à son zénith l’espace d’un instant

Dans son ru coloré reflétant un présage

D’un soupir dans la nuit où la lune testant

Vient toucher mon abime au pied de ce silence

Dont une âme s’unit sans plus de nonchalance,

Le mystère est entier dès que revient le noir

Et que tombe le jour dans la froide pénombre

Rien ne peut plus flatter ce décor bien trop sombre

Dont l’orage se presse en ce grand laminoir.

 

Ils me charment bien fort sans plus de sacrilège

Tous ces monts enneigés qui m’entourent d’autant

Même au petit matin je vois en privilège

Toutes faces germant sous une aube attestant

Que l’hiver est bien là servant un florilège…

 

Maria-Dolores


17/12/2016
5 Poster un commentaire

Couleur d’aurore…Forme la balladette étendue.

Couleur d'aurore ...Forme la balladette étendue....jpg

 

Image de Laurent Berthier

sur Facebook

ici

 

 

 

 

 

 

Couleur d’aurore…Forme la balladette étendue.

 

 

 

À regarder le ciel au bout de l’horizon

 

La couleur de l’aurore expose une merveille

 

Sort d’une chrysalide, étoile d’oraison,

 

Un papillon gravite en ses ailes s’éveille,

 

La tige au bout la fleur offrant toute liqueur,

 

Son jus est l’élixir que déclame le cœur

 

Et lui, ce grand monarque attentif à l’odeur

 

Concilie un penchant la douceur d’une rose

 

À vanter l’agrément en offrande le jour

 

Avant de dépérir et donner tour à tour

 

Son reflet dans la nuit qui mendie un amour

 

Il le sait son déclin vient dans le soir morose…

 

 

 

Dès que l’azur rougit le soleil de saison

 

Fait mûrir tous les fruits la récolte surveille

 

Que chacun en profite en toute floraison.

 

Le petit apollon nous soumet que l’on veille

 

Au retour imparfait que dévoile l’ardeur,

 

Le sourire d’un dieu déposant sa grandeur

 

Il se veut voletant  d’une fleur sans rondeur,

 

Jamais on n’aurait cru qu’un grand Luna se pose

 

Si gracile charmeur, son  invincible atour

 

La froideur de l’éther l’invite en son retour

 

À déposer son corps chancelant à l’entour

 

Tout ce miel qui nourrit son âme virtuose…

 

 

 

Comme il n’existe plus que le gel sa toison

 

Recouvrant la forêt quand bien même l’abeille

 

S’endort dès que l’hiver renferme la raison

 

Il n’est plus de printemps qui permet à l’oreille

 

Pour entendre au lointain de ce grand baladeur

 

L’aile au bruissement qui séduit de bonheur…

 

 

 

Maria-Dolores

 

 

 

 

 


09/12/2016
14 Poster un commentaire

Ce soir, les souvenirs...Forme la balladette...

Ce soir les souvenirs....jpg

Image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

Ce soir, les souvenirs…

 

Ce soir j’ai l’âme en peine un silence m’accable

Les souvenirs passés dans l’ombre ineffaçable

Ai-je souvent fléchi quand faiblit mon amour ?

Je serai toujours là mon jeunot adorable,

Quand mon cœur touchera l’air incommensurable

Sans remords j’offrirai ma tendresse en retour.

 

J’ai signé pour longtemps l’avenir qui me charme

À vouloir tout garder le passé me désarme,

Nul n’a tort même moi puis du sort attiré

Tout ce bruit pour si peu pourquoi tant de vacarme !

À vouloir la justice on retient une larme,

Dans mes veines la flamme a tout pris sans regret.

 

J’ai ce noir sentiment quelquefois évocable,

Qui me dit chaque jour que la nuit vient malgré

Tout et que le soleil nous revient bien aimable…

 

Maria-Dolores


05/12/2016
12 Poster un commentaire