POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Le sonnet à rimes alternées.


Défi...Forme nouvelle le sonnet à rimes Alternées....

Défi..jpg

Image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

 

Défi

 

Il envahit l'espace au cœur de ses sanglots
Nul chagrin n'est si grand en l'écho de son âme
Pour soulager enfin les larmes de son corps
Quand s'épanche en l'éther le chant de tout silence ;

 

 Puis quand vient un reflet de visages pâlots

Que murmure l'espoir au milieu d'une flamme

Et que brûle si fort d'un méfait ces décors

Chacun sait tout le prix que soumet l'excellence

 

C'est un cri dans la nuit que susurre l'émoi

Le poète devine une rime en mémoire

Que console sa muse au regret du défi

 

Ce rêveur d'un tracé ne se tord et pourvoit

Sur la page les mots que transmet toute histoire

Et du « Qu'en dira-t-on » chacun y fera fi...

 

Maria-Dolores


02/08/2017
2 Poster un commentaire

Nuit de feu....Forme nouvelle le sonnet à rimes alternées...sur deux rythmiques.

Nuit de feu...2017.jpg

Image de Krystel Ciabatti

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

 

Nuit de feu

 

Veillent toute la nuit les pompiers en forêt

Jusqu'à la matinée,

Ils reviennent poudrés, de suie, incessamment

Car crépite la flamme.

 

À grand coup de jet d'eau du brasier déploré,

La bute calcinée,

Les pins et résineux sont détruits surement

Et s'insurge mon âme.

 

Pour ces hommes « Bravo », méritant le respect,

Partagent en échange

De leur temps généreux leur calme circonspect,

 

Ces soldats jusqu'ici sont bien tous courageux

Et de leurs ailes d'ange

Ils rassurent la foule au charme avantageux...

 

Maria-Dolores


26/07/2017
8 Poster un commentaire

Passion d'amour...Nouvelle forme le sonnet à rimes alternées...

Passion d'amour..jpg

Image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

Passion d'amour

 

 

Mon bel amour, sans toi, je ressens ce silence,

Qui m'envahit toujours la nuit quand je m'endors,

J'ai ce triste tic-tac qui vient frapper l'horloge

Et je garde, pour moi, l'or de ta passion.

 

Je rêve au clair chemin que cible l'excellence,

Aphrodite paraît, sous de longs corridors,

Parfois elle me guide et me cite un éloge,

Sur la page ainsi naît toute inspiration.

 

J'attends ton bon plaisir que damne cette ivresse,

Dans l'écho de ton âme épargne moi l'espoir

De partager mon cœur qui se voile la face.

 

Offre moi tout le sel que charme ta caresse

l'inflexible festin dont s'échine le soir

À veiller près de toi cette lune fugace...

 

Maria-Dolores.


17/07/2017
12 Poster un commentaire

Je t'aime Cataleya....Forme nouvelle le sonnet à rimes alternées...

Je t'aime cataleya..jpg

Image sur le net...

 

 

 

 

 

 

Je t'aime Cataleya...

 

J'aimerai partager bien plus que ton silence

Qui m'étreint dans le cœur l'effet d'un sentiment

Ce dédain qui me noie en ces dures promesses

Je ne sais plus penser et je meurs sans espoir,

 

Retrouver ton sourire effleurer l'excellence

Belle fleur éternelle au destin s'affirmant

Je me sens isolée et tournent mes ivresses

Mon esprit révolté revient broyer du noir...

 

Afin de t'approcher je me ferai petite

Tout comme une souris qui s'égare la nuit

J'entendrai ton sourire en chemin vers mon âme ;

 

Mais je sais pour un temps que ton œil augustite

S'émerveille du monde où je peine d'ennui

Cataleya je suis le chagrin de ta flamme...

 

Maria-Dolores.

 

 

 

*Augustite....synonyme de Émeraude.

 

 


21/07/2017
8 Poster un commentaire

Vélin hors saison ...Forme le sonnet à rimes alternées...

Vélin hors saison...2017.jpg

Image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

 

 

Vélin hors saison..

J'aime ce doux parfum au matin qui m'éveille
Dans son manteau d'azur voir la beauté du ciel
Où la nue amoureuse enveloppe de brume
Le soleil de ses rais dessinant l'horizon ;

Le silence s'étend dans la maison je veille
À ne faire aucun bruit, d'or artificiel
Car c'est dans la pénombre où se penche ma plume
De ces longs vers semés sur vélin hors saison ;

Soudain vient une muse adoucir la fragrance
Au rimeur qui rejoint un esprit ciseleur
Qui revêt l'insolite et que son cœur exprime,

Or va la poésie en sa belle assurance
Dans l'univers poète oubliant la douleur
Les doigts sur le clavier, éternise la rime,

Maria-Dolores


10/07/2017
12 Poster un commentaire