POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Doublet nouvelle forme 2017


Penchant ...Nouvelle forme le Doublet...

Penchant...2017.jpg

Image de Nabil Zahar

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

Penchant

 

 

Seule elle a pour tourment tous les maux de la terre,

Qu'elle oublie au matin ,

Fuyant la solitude et l'esprit solitaire

D'un bon samaritain ;

 

Puis naît la passion du désir de son âme

Au reflet d'un miroir,

Car l'odeur du jasmin la rend un peu plus femme

Comme une ombre le soir ;

 

Le penchant qui l'abrite effleure tout mystère

Partageant le festin,

Que lui tend sa jeunesse et son fort caractère

L'attente du destin.

 

La saveur de l'amour a pour seule oriflamme

Le souhait d'un espoir

Elle rêve à présent du doux fruit qu'elle clame

Suite à coup d'encensoir...

 

Maria-Dolores

 

 

 

Expression :

Coup d'encensoir, flatterie excessive.


25/07/2017
8 Poster un commentaire

Blessures...Forme nouvelle le Doublet ...

Blessures..jpg

Image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

Blessures...

 

Elle a pansé les blessures

Sous la nue étoilée adoucit son bon cœur

Car chacun voit les morsures

Où l'éther peut confondre un chemin pour rancœur ,

 

Puis revient l'été la flamme,

Que frôle l'océan où navigue l'espoir,

Et se rapproche d'une âme

Quand à l'instant s'émeut le doux plaisir du soir,

 

L'écho souffle ses froissures

Vers l'aurore éblouie en sa belle liqueur

Décousue en ses bordures

Que peint sur le vélin cet illustre veilleur,

 

Bravant des cendres la femme,

Quand l'appel d'un amour reflète en son miroir,

Ce visage qui l'enflamme

Voit des yeux tout désir embellir son terroir...

 

Maria-Dolores


20/07/2017
6 Poster un commentaire

Esprit cultivé...Forme fixe nouvelle le Doublet ...

Esprit cultivé.jpg

Image sur le net

 

 

 

 

 

 

 

Esprit cultivé

 

Il a susurré l'air que camoufle la brume

L'illusion du ciel

Voile existentiel

Là s'annonce l'écho, qu'Éole seul résume,

 

Dans ce grand océan le soir inachevé

Dérobe au jour la vague

Chaque été que l'on drague

Neptune a disparu sous l'éther délavé ;

 

L'assurance s'endort à l'instant je présume

Du cœur officiel !

Si superficiel

Chacun chante l'amour sous les traits d'une plume ;

 

La chaleur voit passer le destin dépravé

Dont ce vieux un peu vague

Joue en vidant sa blague,

Dans le silence souffle un esprit cultivé...

 

Maria-Dolores


11/07/2017
6 Poster un commentaire

Une pensée d'hiver...Forme nouvelle le Doublet...

Une pensée d'hiver.jpg

Image de

Damien Barboni

Sur Facebook

Ici

 

 

 

 

 

 

Une pensée d'hiver...

 

J'ai caressé l'hiver dans le plus grand secret

Le vélin d'un pétale

De beauté sans égale

Que le bourgeon carmin lui dérobe discret ;

 

Sous la lune on y voit ce désir agréable

Que convoite le ciel

Sous l'essence de miel

Dont respire le soir le parfum délectable ;

 

Sur le courant des pleurs que dépeint le regret,

Sous la grâce fatale

D'une fraîcheur totale

Nul ne boit sa liqueur du délice sacré,

 

Quand on voit ce jardin où fleurit l'admirable

If si démentiel

Bel arbre essentiel

Que recouvre l'hiver d'un manteau misérable...

 

Maria-Dolores


07/07/2017
12 Poster un commentaire

Au poète sa muse...Nouvelle forme le Doublet ...

Au poète sa muse 2017.jpg

Image de 

Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

 

 

 

Au poète sa muse...

 

C'est un troublant périple au combat ne l'abuse

Dans l'arène des vers se dévoile un rimeur

D'une plume légère exposant la primeur

Au poète charmé dissimule sa ruse :

 

Érato dans son cœur ne consent la douleur

Lorsque vibrent les mots constellés dans son âme

Dans l'ardeur son espoir est de charmer la flamme

Sur la page, un écrit, oublier la chaleur ;

 

Quand la voix du silence étonne cette intruse

Sous la lune étoilée où glace la clameur

De son ode dorée au parfum embaumeur

Il cherche encore au loin le regard de sa muse.

 

Aphrodite s’épanche à la source d'un pleur

Pour consoler la nuit tout l'amour d'une femme

Soif de vivre sa vie au rêveur qu'elle blâme

Son désir de s'offrir sous la verve oiseleur...

 

Maria-Dolores


05/07/2017
6 Poster un commentaire