POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Sonnet quinzain à entrée


Sacré chat...forme le sonnet quinzain à entrée.

Sacré chat.jpg

 

Sacré chat

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond,

Il s’installe au fauteuil  ayant ouvert la porte

Il prend l’air anodin quand il chasse d’un bond

Du détour il surprend, Ô ! Hurlant de la sorte …

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond

Il nous suit bien malin nous traînant comme escorte,

Au repas invitant de son air qui d’un son,

À nos pauvres tympans, nous irrite en cohorte.

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond

Il ne suit que sa voie allant chez la voisine

Vers  les mouches courir, traînant dans la cuisine.

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond,

Ne trouvant pas sa place en souplesse il écume

Dans le fond du jardin respirant le bitume…

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond.

 

Maria-Dolores


14/02/2015
2 Poster un commentaire

Le chant d'aurore...forme nouvelle le sonnet quinzain à entrée

Le chant d'aurore..jpg

 

 

Le chant d’aurore.

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore,

Dans ce ru dépouillé sur son cœur  hors saison

De ses fruits répandus sur le sol à foison

Se taira le rimeur sur son vers incolore.

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore

Poursuivant le chemin se donnant pour raison

Où la muse blottie, au sein de sa maison,

Est au chœur du poète, un chant de métaphore.

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore,

Couvrant bien son histoire et pour seule oraison,

La musique des vers couchés sur le blason,

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore,

J’ai tenu mon crayon ; pour seule floraison

J’ai tracé sur la page un brin d’inclinaison

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore.

 

Maria-Dolores


21/08/2014
11 Poster un commentaire

Le chant d'aurore...forme le quinzain à entrée.

Le chant d'aurore..jpg

 

 

Le chant d’aurore.

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore,

Dans ce ru dépouillé sur son cœur  hors saison

De ses fruits répandus sur le sol à foison

Se taira le rimeur sur son vers incolore.

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore

Poursuivant le chemin se donnant pour raison

Où la muse blottie, au sein de sa maison,

Est au chœur du poète, un chant de métaphore.

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore,

Couvrant bien son histoire et pour seule oraison,

La musique des vers couchés sur le blason,

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore,

J’ai tenu mon crayon ; pour seule floraison

J’ai tracé sur la page un brin d’inclinaison

 

Or la plume est tarie oublions cette aurore.

 

Maria-Dolores


14/02/2015
6 Poster un commentaire

Sacré chat...Sonnet quinzain à entrée

Sacré chat.jpg

 

 

Sacré chat

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond,

Il s’installe au fauteuil  ayant ouvert la porte

Il prend l’air anodin quand il chasse d’un bond

Du détour il surprend, Ô ! Hurlant de la sorte …

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond

Il nous suit bien malin nous traînant comme escorte,

Au repas invitant de son air qui d’un son,

À nos pauvres tympans, nous irrite en cohorte.

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond

Il ne suit que sa voie allant chez la voisine

Vers  les mouches courir, traînant dans la cuisine.

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond,

Ne trouvant pas sa place en souplesse il écume

Dans le fond du jardin respirant le bitume…

 

C’est un chat perspicace il fait bien le dos rond.

 

Maria-Dolores

 

 

 


19/08/2014
7 Poster un commentaire

Les étoiles disparues...forme le sonnet quinzain à entrée nouvelle forme créée par moi.

Les étoiles disparues..jpg

 

 

Les étoiles disparues

 

Lauren est partie ainsi que Robin,

N’oublions ces stars conservant la flamme

À l’église où se hisse l’oriflamme

En des pleurs ternis  dans ce cœur humain.

 

Lauren est partie ainsi que Robin,

Au gré des échos  ces monstres à l’âme

A nous enivrer  et que l’on réclame

Une étoile blanche est sur le chemin

 

Lauren est partie ainsi que Robin,

Laissant dans un coin et dans leur sillage

Des malheureux fans suivant  le voyage

 

Lauren est partie ainsi que Robin,

D’un air anodin tenant la souffrance

De tous ceux demeurés dans  l’aberrance.

 

Lauren est partie ainsi que Robin.

 

Maria-Dolores


14/02/2015
0 Poster un commentaire