POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Rimes suivies...


Diamant de lune ...Forme Rimes suivies...

 

Création de Lysa sur le Forum

de perle de poésie

 

 

 

Diamant de lune.

 

J’aimerais un diamant de lune,

Un éclat merveilleux  pour fortune

Où souffle une étincelle la nuit,

Quand du trouble l’amoureux s’enfuit,

J’aimerais un diamant de lune

Qui plaidera mes jours l’infortune

En ces vers tremblant dans l’ennui

Comme un solitaire réjoui,

J’aimerais un diamant de lune

Il parera mes mains sur chacune

En lueur irréelle à minuit

Brillant tel un prestige inouï

J’aimerais un diamant de lune…

 

Maria-Dolores

 

 


08/08/2018
17 Poster un commentaire

Ô ! Marie...Forme rimes suivies...création personnelle photofiltre.

 

 

 

Ô ! Marie.

 

Ô !  Sublime Marie aux cieux l’enfant Jésus,

Qui veille chaque jour aux voiles décousus

Sur ton peuple blessé quand un esprit déborde,

On ne peut oublier tant de miséricorde.

C’est pourtant dans la joie où l’amour se répand,

En été ce mois d’août les passants s’attroupant,

Pour observer « Marie » en robe de flanelle,

Qui brille dans le ciel d’une âme exceptionnelle.

Ô ! Dame poésie écoute la raison,

Et dans l’oubli se noie en source l’oraison,

Quand un cœur lui sourit sous un halo de lune

Qui d’un rêve ébloui tient l’espoir pour fortune ;

Or, le poète écrit de son crayon l’ajour

Pour celle qui, souvent, le poursuit par amour,

« Marie » un doux prénom à l’ombre puérile,

Bonne fête, à vous femme, en ce matin fébrile.

 

Maria-Dolores

 


08/08/2018
14 Poster un commentaire

Souvenirs...Rimes suivies...

Souvenirs..jpg

Image sur le net 

 

 

 

 

 

 

 

Souvenirs

 

Haïku ;

 

J’ai pour souvenirs

Au reflet d’un doux printemps

Le calme d’un rêve.

 

 Rimes suivies ;

 

Je n’ai pour souvenir que maintes photos d’elle

Pour garder dans mon cœur sa vie un peu rebelle

Si le silence veille à l’écoute du vent,

Je n’ai pu dévoiler ce désir en rêvant

Sous l’éther envoûté  par l’esprit de la lune,

Ce côté du versant où l’étoile importune

Le reflet  de la mer dans son regard bleuté,

Que ravive un bel air d’un beau jour fleureté.

Une larme assourdie en la rive dès l’aube,

On ne voit plus le mal que la lueur dérobe,

Ô douce muse ailée en l’ivresse chaleur !

Ce poème futile au contour ciseleur

Se trompe du destin visitant l’ignorance

Quand le monde s’écoute et promet l’espérance.

 

Maria-Dolores


19/05/2018
18 Poster un commentaire

Cassis ....Rimes suivies...

Cassis...2017.jpg

Image personnelle

voir aussi sur Facebook

Les calanques...2017

 

 

 

 

 

 

Cassis

 

Qui visite Paris et n'a pas vu Cassis

On dit qu'il n'a rien vu, car n'a bu son Pastis,

Du vaisseau visiter la douceur des calanques,

Il fait chaud au soleil, on plonge dans les planques ;

Les badauds observant le charme des îlots

Du bateau, l'on comprend ces castels si pâlots,

Car la roche si blanche assurait la fortune

Que chacun caressait sur la ville opportune.

On est tous à flâner comme des vacanciers

À profiter du ciel même les plaisanciers

Le délice des flots nous envoie une écume,

En fraîcheur envoûtante où se voile la brume

Quand se profile au loin l'azur bleu de la mer,

Et dans mes souvenirs je revois bien tout clair,

La boutique aux parfums au coin d'une ruelle

J'en achète un pour moi, l'autre pour l'actuelle

Compagne de mon fils ils s'aiment aujourd'hui.

J'ai promis un présent même à mon chien séduit

Par un cornet glacé mangé dans la seconde

J'ai partagé le temps pour mémoire à la ronde,

Qui visite Paris et n'a pas vu Cassis

On dit qu'il n'a rien vu, car n'a bu son Pastis !

 

Maria-Dolores


20/08/2017
14 Poster un commentaire