POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

le Sonnet Shakespearien.


Les maux du monde...Forme le sonnet shakespearien...Création personnelle sur Photofiltre Studio

 

 

Les maux du monde…

 

On enrage de voir que l’homme était connu

Pour ces faits méprisants depuis plusieurs années

Nul n’a fait son travail traqué le prévenu

La police aimerait rattraper ces  journées.

 

Pour éviter de croire à tous ces courageux

Il ne faut pas dormir dans les bras de Morphée

Et ne jamais cacher un regard outrageux,

Quand la nuit vient vomir une mort pour trophée.

 

Je ne peux regarder tous ces bonimenteurs

Qui n’évoquent  pas plus la colère qui gronde

De ces drames joués aux cœurs des puanteurs,

Puis disparaît souvent tout l’amour à la ronde.

 

C’est le temps de l’espoir et pourtant à regret

On n’écoute pas plus tous les maux en secret.

 

Maria-Dolores

 


14/12/2018
6 Poster un commentaire

Gilets Jaunes...Forme le sonnet Shakespearien...Création personnelle Photofiltre Studio

 

Gilets jaunes

 

Les gilets jaunes vont sur notre capitale

Vers Paris exprimer à tous ces dirigeants

La grogne qui grandit d’une fureur frontale,

Nul ne fuit les démons nous restons exigeants.

 

On veut bien protester mais sans la violence,

Nul casseur n’a le droit de détruire en son nom

La liberté reprise et demeure en silence

Le courage des mots ne donnant du canon.

 

Il nous faut espérer obtenir gain de cause

Chacun sait la galère et dénonce l’instant

Où la peur qui s’immisce au cours d’une psychose

Quand la foule est marquée au sinistre fer blanc.

 

Je t’implore Macron de stopper la révolte

Car voilà quand on sème on a ce qu’on récolte.

 

Maria-Dolores

 


08/12/2018
11 Poster un commentaire

Fêtes d'hiver....Forme le sonnet Shakespearien...Création sur Photofiltre Studio

 

Fêtes d’hiver

 

Le soleil s’est levé  dispensant sa lumière,

Mais l’hiver qui triomphe éblouit fort le ciel

De gel et neige blanche on garde la chaumière

Préparant un café deux tartines de miel.

 

C’est décembre et bientôt on compose la fête

Noël et jour de l’an les décors du sapin,

En ces rythmes des jours pour une nuit parfaite,

Rien ne presse le temps pour combler le poupin.

 

On veillera très tard dans ce noir d’espérance

Où l’étoile étincelle au tréfonds de nos cœurs,

J’aimerais tant, ce soir, crier l’indifférence

Qui guette l’esseulé dans le froid des rancœurs.

 

En silence on entend le réveil du poète

Écrire aux miséreux sa tendresse muette.

 

Maria-Dolores

 

 


07/12/2018
18 Poster un commentaire

D'une traite....Forme le sonnet Shakespearien

D'une traite..jpg

Image de Sérenella Greco

Facebook ici

 

 

 

 

 

 

D'une traite

 

Je garde en souvenir une étoffe soyeuse

Où j'entends lasse un soir ce coucou tant charmeur

Qui me laisse penser qu'une voix merveilleuse

Enchante la forêt sous un vent écumeur,

 

Est-il seul à sonner l'heure si matinale !

Afin que la nuit offre à l'amour son chemin

Qui finit dès le jour sous l'onde bacchanale,

Dans l'océan des pleurs d'un chant sans lendemain.

 

C'est ainsi que l'amant délaisse sa compagne

Oubliant dans l'instant ces moments corps à corps,

Dès que meurt la caresse un silence accompagne

Une muse éperdue à l'écho des raccords.

 

J'ai semé quelques- fois une rime railleuse

Observant tous les jours une aube généreuse...

 

Maria-Dolores


06/11/2017
6 Poster un commentaire

Coeurs insensés...forme le sonnet Shakespearien...

 

incenses.jpg

 

 

Cœurs insensés.

 

Il connait les chemins  vers mon âme insensée,

Et j’écoute la paix au parfum  de son cœur

À nous deux  partageons  une même pensée

Qu’il suffit de chacun pour tout notre bonheur.

 

En mon être  je suis idolâtre sourire,

Je ressens la puissance en ses mains le glamour,

Sous l’âtre d’un foyer  que seul  il peut séduire

Du regard langoureux qui détient mon amour.

 

Pour  aujourd’hui  je crois écouter ce murmure,

La clameur de sa voix et de ses tendres mots

Ont  à l’esprit son charme égalant la mesure

Qui m’étonne parfois au gré de mes grimauds.

 

Mais son chant merveilleux éblouit toute une âme,

D’un refrain il le sait,  je péris sous sa flamme…

 

Maria-Dolores


30/03/2015
6 Poster un commentaire