POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

poèmes classiques .


Au cœur de l'automne ....Stances Forme Classique.

automn10.gif

 

Mise en image

par Mohammed Zéïd

sur 

 

Poésis.

 

 

 

 

Au cœur de l'automne

 

Assise sur un banc, seule quand je respire

Souviens-toi d'un automne au souffle merveilleux

Où dans la nuit s'éveille un instant fabuleux

Qui me ramène à toi, mon amant qui soupire,

 

Quand l'alcôve enveloppe à cette heure l'ennui,

Où s'épanche mon cœur dans une douce ivresse

Dans tes bras je me noie à chanter ta caresse,

Souffrirais-je d'un pleur sur nos âmes la nuit ?

 

Les feuilles sur le sol ont tôt traîné l'angoisse

Où l'ocre d'une plaine adoucit mon désir

J'ai souvent oublié juste pour le plaisir,

La volupté, des corps, qui m'offre et me défroisse ;

 

Je me souviens parfois dans l'écho de tes mots

Où le parfum d'automne envahit notre terre,

Et j'ai ce vague à l'âme ôtant tout un mystère

L'amour s'endort l'hiver aux champs de tous les maux.

 

Maria-Dolores


09/11/2017
14 Poster un commentaire

Sur la piste ...Forme les Stances poétiques...

image Google

trouver par une créapoète

Lyseron sur créapoème

 

http://www.creapoemes.com/index.php

 

 

 

 

Sur la piste

 

Sur la piste de glace écoutez l’auditoire

Sous des mots décalés il partage,  conteur

L’instant d’un privilège en ce ru prometteur

Car je t’entends glisser sur cette patinoire ;

 

De spirales en sauts tu t’élances, charmant

Le regard des jurés qui pour toi font silence,

Il ne faut pour l’instant déplorer ton aisance

Dont la grâce évolue en émoi du moment ;

 

Et c’est l’apothéose où brillent ces deux âmes

Voir s’élancer deux cœurs en rythme bienfaiteur,

D’un présage amoureux délaissant l’auditeur

Parcourir le chemin dans un souffle de flammes ;

 

Embrasant tel un phare en la chaleur des mains

Qui recouvre leur corps d’une douce fragrance,

Du destin effacé chacun sent l’attirance

Qui jamais ne s’oublie en tous ces lendemains…

 

Maria-Dolores

 


11/04/2017
2 Poster un commentaire

Pardon....Forme les Stances ...Forme Classique...

Pardon.jpg

Image de

Nicoletta Faritti

sur 

Facebook

Ici

 

 

 

Pardon.

 

J'aurais voulu te dire en bien des mots pardon

Mais ça je ne sais faire autant qu'une prière

Pourras-tu, dans ton âme, oublier ce chardon ?

Que j'avais tôt cueilli trop près de la lisière ;

 

Sauras-tu d'une erreur partager un ciel bleu ?

Le soleil dans la nuit, éclairer une vie

Je saurais préserver ce bel éclat de feu

Consacrant l'amitié que chacun nous envie ;

 

Car, je sais aujourd'hui du doute vient ronger

Le courroux que j'avais envers mon autre amie,

Sans oser la citer et ne plus y songer

Sauf ici je le dis je crierai l'infamie,

 

Pour finir je voudrais par ces vers les offrir,

À ce grand cœur vaillant à la douceur d'une île,

Revenue échanger avec nous et chérir

Le regard du grand maître au tracer plus habile...

 

 

Merci Véronique Iris d'être revenue …

 

Maria-Dolores


27/06/2017
5 Poster un commentaire

Je suis libre...Forme les Stances ...Poème Classique...

Je suis libre....jpg

Image de

Damien Barboni

Facebook ici

 

 

 

Je suis libre ...

 

Je suis libre à nouveau de fléchir mon destin !

Quand la mort vient vous guette au chemin du silence

L'impossible vous charme à défier l'instinct

Car l'astre bien trop sombre est sa seule présence ;

 

Le royaume d'Hades nous révèle à ce jour

Que l'espoir d'une vie est comme la rivière

Et voile un lendemain dont l'aube voit l'ajour,

Du répit que soutient son ardeur en prière ;

 

On préfère choisir le parfum d'une rose

Car les âmes s'en vont auprès du paradis,

C'est une liberté que le ciel vous impose

À ne plus réveiller les futurs interdits ;

 

Du trépas l'on retient tout ce mal en souffrance

Dont s'émeut chaque soir un possible avenir ,

Il tremblote souvent le chemin d'espérance 

Lorsqu'un regard s'éteint dans un vide, agonir...

 

Maria-Dolores


11/06/2017
10 Poster un commentaire

Luxure...Forme stances ...Forme classique...

Luxure.jpg

image de Damien Barboni

sur Facebook

Ici

 

 

 

Luxure

 

Dis-moi pourquoi l’ami vis-tu dans la luxure ?

Dès lors que chaque nuit apparaît ma blessure

Tu recherches encor les sens de ton espoir

Qui brillent au matin dans ton silence noir.

 

Au-dessus de ton monde écris-moi la détresse

Qui chemine le soir d’un esprit d’allégresse

Tu partages sans voir tes plaisirs si mesquins

D’une dame charmée en tes rires taquins ;

 

Au plus vil de ta vie épargne-moi tes vices

Je ne veux pas te suivre en ces rus tant novices

Mes désirs les plus fous ne sont salacités

Car je me désespère en tes lubricités.

 

Laisse-moi  soupirer devant cette misère

Que je fuis sous l’éther dans ce cœur bien austère

J’aimerais oublier mon cri de liberté,

Mais mon corps verse aussi dans ta lascivité.

 

Il me reste à ce jour ces fables bacchanales

Derrière mon écran dans des voix très banales,

Où fleurissent tantôt sur un sombre tombeau

Ces profanes écrits que propage un corbeau…

 

Maria-Dolores


02/03/2017
12 Poster un commentaire