POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

La rotrouenge





Une larme...Forme la Rotrouenge

Une larme.jpg

Image sur

le net

 

 

 

larme10.jpg

 

 Mise en page de

Mohammed Zeïd 

dit Flormed 

sur

 

Poésis

 

 

 

 

 

Une larme

 

J'ai maudit ton silence où se voile une angoisse

Laisse donc mon émoi cheminer dans le noir

Car jamais rien ne tait la douleur qui me froisse

Ce destin si cruel que l'amour fait valoir

Dans le ciel une larme,

 

J'ai noyé bien des pleurs. Que la lune décroisse !

Le chant du rossignol éclaire un encensoir

Que faut-il à l'éther que recouvre la poisse

Le grand Ra réveillant au jour le désespoir

Traînant seul une larme,

 

Maintenant, ce désir faut-il alors qu'il croisse ?

Éveille un avenir au reflet d'un miroir,

Le chagrin d'une vie efface autant l'audace

Et dans ce doux regard l'étoffe d'un mouchoir

Essuyait une larme,

 

Je n'ai plus observé l'amertume qui trace,

Lentement dans le cœur s'illuminant le soir,

L'essence même folle en ce corps si fugace,

Et délivre en son fond l'ivresse d'un terroir

Arrosé d'une larme.

 

Maria-Dolores


24/11/2017
26 Poster un commentaire

Il pleut ....Forme la Rotrouenge...

Il pleut.jpg

Image de Jacquart Christian

Facebook ici

 

 

 

 

 

Il pleut

 

On aspire à revoir ce lieu presque magique

Où dort l'illusion dans un rêve idyllique

Un souvenir d'été d'un espoir nostalgique

Mais Éole nous souffle un air mélancolique

Car ce dimanche il pleut.

 

J'aimerais m'endormir au parfum d'une rose

Ce jardin animé d'une source qu'arrose

Un ruisseau qui ravit à l'aurore une prose

Et le soleil profond nous implore morose

Dans le ciel gris il pleut.

 

Puis ma muse cajole en ces vers qu'elle inspire

Sous ma plume éveillant l'encrier qui respire

Sur le vélin la trace au noir chemin transpire

L'esprit même du temps lorsque Chronos soupire

L'hiver s'étend il pleut...

 

Maria-Dolores


06/11/2017
12 Poster un commentaire

Étoiles..Bis... forme la rotrouenge...

étoiles..jpg

Image sur le net

 

 

 

 

 

Étoiles

 

Quand je la vis ce ne fut pas qu'un rêve

Les étoiles ont brillé ce soir

Fallait-il le dire, ne rien voir ?

Avec la nuit qui s'épanche sans trêve

Toute une vie.

 

J’ai pu regarder bien loin dans le ciel

Que n'en ai-je fais ma seule muse !

Et quand perle une larme qui l'use

L'ode d'une beauté cueille le miel,

Chauffe une vie

 

Car pour elle je noie, à cœur ouvert,

D’encre mon plumier, seule j’en rage

J’imagine tracer sur la page

De quelques rimes brisant cet hiver

Comme une vie....

 

Maria-Dolores


03/11/2017
16 Poster un commentaire

Modération toujours




Modération toujours

 

Il  a débouché le vin fin si précieux

D’une belle couleur, ce  brun malicieux

D’une coupe lever le verre

Boire cet élixir est très audacieux

 

Cogne fort dans  la tête en la soif, un tambour,

Être éméché ce tort, est d’un abus bien lourd

D’une coupe lever le verre,

Faudrait-il l’envier ? Personne ne reste sourd !

 

Puis un petit ballon n’est pas si dangereux !

Sauf à condition d’en boire un vaporeux.

D’une coupe lever le verre,

La modération est de mise,  l’heureux.


24/11/2011
6 Poster un commentaire

Etoiles...Forme fixe la Rotrouenge...



planche exécutée par mon ami Flormed que je remercie vivement.

Étoiles

 

Et tout cela ne fut pas qu’un rêve.

Les étoiles ont brillé le soir

Fallait-il le dire, ne rien voir ?

Avec la nuit penchée en la  grève,

Toute une vie.

 

J’ai pu regarder loin dans le ciel

Je n’ai rien donné pour seule muse

Encor perle une larme ; ne l’use

La beauté de la lune, tel miel !

Chauffe une vie

 

En elle je noie, un signe ouvert,

D’encre mon plumier ; seule j’en rage

J’imagine tracer sur la page

Quelques rimes brisant cet hiver

Comme une vie.

 

Maria-Dolores


18/11/2011
6 Poster un commentaire