POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

Sirène ...Forme le sonnet irrégulier...

Sirène.jpg

image 

sur le net

 

 

 

 

 

Sirène

 

Dans l'écume du monde et dans chaque océan,

L'on voit une sirène en son âme perdue,

Qui se meurt dans la brume au grand soleil luisant

Quand si près de la lune, elle étonne, mordue.

 

Entendez libres gens son chant impérieux !

Car tout son être souffre en l'obscure nuitée

Et l'élan de son cœur reste autant curieux,

la magie est au creux, d'une vague agitée.

 

Puis sur un galet gris une larme sirène,

S'égoutte lentement, ô triste magicienne !

Dans son monde bleuté d'un silence éternel.

 

Ligie au cri perçant envoûte sur la plage

Où murmure le vent, la rejoint dans l'orage,

Quand la mer se dévoile en reflux si charnel.

 

Maria-Dolores



27/10/2017
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres