POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

POEME DE MARIDO, FORMES VARIEES

l'automne déjà rimes serpentines

32 appréciations
Hors-ligne
1-2 :Selon le schéma 1→AABB* - CCBB* - DDBB* - EEBB*, avec B* comme refrain
L’automne déjà…


Le soleil au déclin un vent sournois moqueur
L’automne serait là… je gage mon humeur
Brouillard fort matinal en ses aubes givrées
Une pluie en sourdine et des gouttes bradées

Hélas ! mon bel été ton âge dissolu
Effraye la saison dont tu n’es point l’élu
Brume grise, étendard sur les villes navrées
Une pluie en sourdine et ses gouttes bradées

Malheureuse !je fouille un cagibi muet
Fébrile je défroisse un parka désuet
Argument mal aimé de nos chères ondées
Une pluie en sourdine et ses gouttes bradées

Des rayons doucereux, dont le rictus pervers
M’enchanterait sans doute ? effeuillons ces revers
Les arbres en colère ,et les feuilles boudées
Une pluie en sourdine et ses gouttes bradées.

Raymonde verney.

« Hélas ! mon bel été ton âge dissolu
Effraye la saison dont tu n'es point l'élu»

C'est magnifique ! J'adore

Merci poétesse Raymonde, merci pour le partage de cette merveille poétique !
Bise,
Bon dimanche !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 63 autres membres